© Denis Gingras CAAG 2022

Les éclipses de Lune

Une éclipse de Lune se produit lorsque la Terre s’interpose entre le Soleil et la Lune. Autrement dit, une éclipse totale de Lune se produit lorsque la pleine Lune traverse l’ombre de la terre dans l’espace. Au Québec, nous pourrons assister aux deux clipses totales de la Lune qui se produiront en 2022. La première aura lieu dans les nuits du lundi 16 mai 2022 à 21h30 et du mardi 17 à 02h45 (heure de l’Est). Une autre éclipse lunaire totale aura lieu tôt le 8 novembre, en fin de nuit et à l’aube : l’éclipse totale atteindra son maximum vers 5h59 et la totalité prendra fin à 6h41, juste au moment où la Lune se couche au nord- ouest … et que le Soleil se lève en direction opposée ! Cette fois, ce sont les régions bordant le Pacifique à l’Ouest qui verront le phénomène au complet.

Les éclipses de Soleil

Une éclipse solaire se produit lorsque la Lune s’interpose entre le Soleil et la Terre. ATTENTION! N’essayez pas de regarder une éclipse solaire (même partielle) à l’œil nu, ou à travers une paire de jumelles ou un télescope sans filtre solaire, vous pourriez endommager vos yeux de façon irréversible. Le 30 avril, une éclipse solaire partielle obscurcira le ciel d'Argentine mais ne sera pas visible pour nous. Une seconde éclipse partielle de Soleil se produira le 25 octobre depuis le centre de la Russie. Notre étoile s'assombrira alors sur 80 % de sa surface. Malheureusement, elle ne sera pas visible pour nous non plus.

Les pluies de météores

Un essaim, mieux connu sous le nom de pluie d'étoiles filantes ou de météores, est une augmentation temporaire et périodique de la quantité d'étoiles filantes observées dans le ciel. Le phénomène est causé par le passage de la Terre dans l'orbite d'une comète, ce qui engendre la pénétration d'une grande quantité de poussière cométaire dans l'atmosphère terrestre. Ces étoiles filantes semblent provenir d'un même point dans le ciel, qu’on appelle le radiant. On recense plusieurs dizaines d'essaims. Les noms de ces pluies d'étoiles filantes sont majoritairement dérivés de la constellation où se trouve leur radiant. Chaque essaim se produit chaque année à la même période avec une intensité variable. Bien que des dizaines de pluies de météores auront lieu en 2022 assurez-vous de ne pas manquer les plus importantes. No 1: La pluie des Quadrantides (1er au 12 janvier) Cette pluie de météores tient son nom de la constellation du Quadrant Mural aujourd’hui disparue. Son radiant se situe entre les constellations du Bouvier, du Dragon et d’Hercule. Les débris de l’essaim des Quadrantides proviennent de l’astéroïde 2003 EH1, une comète endormie. Son pic d’activité est attendu le 3 janvier vers 9h30 le matin avec 120 météores par heure à une vitesse de 41 km/s. L’augmentation de son activité sera visible dans la nuit du 2 au 3 janvier depuis l’Amérique du Nord. Vous n’avez pas besoin de télescope ou de jumelles pour regarder la pluie. Il suffit de trouver un endroit sombre comme à l’intérieur de la péninsule gaspésienne ou sur le site du CAAG et de donner à vos yeux au moins 30 minutes pour s’adapter à l’obscurité. No 2: Les Lyrides (21 - 22 avril). L’une des plus anciennes pluies de météorites, la pluie d’étoiles filantes des Lyrides ou Êta Aquarides, se déroulera principalement les 6 et 7 mai 2022 et seront observables dans l'hémisphère nord. Elles auront une intensité similaire aux Quadrantides, avec des pics culminant à une soixantaine de chutes par heure. Elle aura un pic d’activité d’environ 20 météores par heure à 49 km/s, dans la nuit du 6 au 7 mai 2022. Les Lyrides sont l’une des plus anciennes pluies de météores, observées depuis 687 avant notre ère par les Chinois. Cette pluie, parfois appelée « Alpha Lyrides » ou « Lyrides d’Avril » semble provenir de la constellation de la Lyre. Elle est alimentée par la comète C/1861 G1 Thatcher, découverte le 5 avril 1861 par l’astronome A. E. Thatcher. No 3: La pluie des Perséides (août). C’est la pluie de météorites la plus célèbre et la plus connue en Gaspésie! Son nom provient de la constallation de Persée (et non pas de la ville de Percé). La pluie de météores culmine le 12 août et peut produire jusqu’à 150 étoiles filantes par heure une vitesse de 59 km/s. La pluie de météores des Perséides, active du 17 juillet au 26 août 2022, est alimentée par la comète 109P/Swift-Tuttle. Cet essaim météoritique tient son nom de la constellation de Persée. Contrairement aux Quuandrantides, le pic d’activité se produit tard en soirée. Cette année, ce sera la pleine lune le 12 août. Cependant, elle devrait disparaître avant que la pluie ne produise ses meilleurs moments. Par conséquent, nous aurons la possibilité de voir un beau spectacle, incluant les moindres stries à travers le ciel. No 4: La pluie de météores Gémeaux (13- 14 décembre). Elle est souvent considéré comme la meilleure pluie de météores de l’année. L’année dernière, les Gémeaux ont atteint un sommet le jour de l’éclipse totale de soleil, c’est-à-dire le jour de la nouvelle lune. Malheureusement, cette année, le clair de lune présentera un obstacle important en ce qui a trait à la visibilité. Cependant, la pluie sera assez intense pour afficher jusqu’à 120 météores par heure.

Évènements célestes à ne pas manquer en 2022 !

Il suffit de lever la tête pour en prendre plein les yeux et l’année 2022 ne fera pas exception puisqu’une multitude de rendez-vous cosmiques sont au programme. Chaque année, nous sommes les témoins d’une multitude d’évènements astronomiques visibles depuis le sol terrestre. Et parce que l’engouement pour le ciel et tout ce qui le compose ne cesse de nous fasciner, nous avons relevé pour vous quelques rendez-vous célestes immanquables cette année. Pour obtenir plus de détails sur les divers évènements célestes cette année, nous vous recommandons de consulter le calendrier du Planétarium de Montréal: https://www.sapm.qc.ca/observations-2022 Parce que l’on se réfère souvent au calendrier lunaire, ne manquez pas les pleines Lunes de 2022, qui auront lieu le 18 janvier, le 16 février, le 18 mars, le 16 avril, le 16 mai, le 14 juin, le 13 juillet, le 12 août, le 10 septembre, le 9 octobre, le 8 novembre, et le 8 décembre. Quelques-uns des points forts de notre saison 2022 seront durant les mois de mai et juin. D’abord nous aurons une éclipse totale de lune les 15 et 16 mai. Ensuite nous aurons une superbe conjonction de plusieurs planètes le 24 juin avant l’aube regroupant Mercure, Vénus, le faible croissant lunaire, Mars, Jupiter et Saturne! Le solstice d'été est attendu le 20 juin à 22 h 32. Ce sera la journée la plus longue de l'année. Et l'un des meilleurs moments, dans l'hémisphère nord, pour observer plusieurs fois par nuit, le passage de la Station spatiale internationale (ISS). Pour vous aider à planifier vos séances d’observations au cours de l’année, voici le Top-9 du CAAG, les neuf familles d’événements astronomiques les plus importants que vous ne devriez pas manquer.
CAAG Club des astronomes amateurs de la Gaspésie
English

Les occultations

Le terme occultation est surtout utilisé lorsque la lune passe devant une étoile ou une planète tel que vue de la Terre. Comme la lune se trouve plus près de la Terre que les autres planètes, sa position dans le ciel varie de quelques degrés pour les observateurs à différents endroits sur la Terre. Occultation lunaire de Mars Mars disparaîtra derrière la lune, Dans la nuit du 7 au 8 décembre 2022, un événement astronomique spécial, la Lune va occulter la planète Mars. À cette occasion, l'occultation sera visible au Québec. Pour la Gaspésie cela débutera par la disparition de Mars derrière la Lune à 22h30 EST dans le ciel sud-est à une altitude d’environ 63 degrés. Sa réapparition sera visible à 23h40 EST à une altitude de 66 degrés. La planète rouge disparaîtra derrière le côté sombre et réapparaîtra derrière le côté illuminé de la Lune. Nous aurons également une autre occultation en 2022, celle du 12 Octobre, alors qu’Uranus sera occultée par la lune. L’ocultaion sera visible surtout dans le nord du Québec.

L’exploration spatiale et l’ISS

No 1: La mission du rover martien de la Nasa, Perseverance, se poursuit en 2022. No 2: Le télescope spatial James Webb lanc. le 25 décembre dernier et qui sera mis en opération à L2 sous peu sera la grande vedette de 2022. À suivre! No 3: La station spatiale internationale ISS. Il est difficile de prévoir avec assez d’avance la position de la station spatiale parce qu’on ajuste toujours un peu sa trajectoire. La station est bien visible avec une bonne paire de jumelles. Il est possible de suivre la trajectoire de la station spatiale grâce au site Spot the Station (en anglais). Un autre site nommé Heavens Above, nous permet de savoir quels satellites survolent la région de Percé en Gaspésie.

Les oppositions

Les planètes inférieures et les planètes supérieures sont les planètes du Système solaire dont l'orbite est respectivement plus petite ou plus grande que celle de la Terre. Une planète supérieure est dit être à l’opposition, quand elle se trouve alignée en ligne droite avec le Soleil et la Terre où la Terre se trouve entre les deux. Ainsi c’est lors de l’opposition que les planètes supérieures se trouvent le plus près de la Terre et qui apparaissenet le plus visible. De janvier à décembre 2022, plusieurs planètes du Système solaire se retrouveront en « opposition ». L'opposition est la période optimale d'observation d'une planète, lorsque la Terre se trouve précisément dans un alignement entre ladite planète et le Soleil. Ainsi, quand l'étoile se couche à l'ouest, la planète se lève à l'est. Ainsi, si Saturne est observable tout au long de l'été durant la nuit, son opposition aura lieu le 14 août 2022. Celle de la géante Jupiter, discernable à l'œil nu dans le ciel nocturne, prendra place le 26 septembre. La Planète rouge, Mars, atteindra son opposition le 8 décembre. Plus ténue et difficile à voir sans équipement adapté, la géante bleue Neptune sera visible le 16 septembre dans des conditions idéales. Uranus, dont la distance élevée (2,3 milliards de kilomètres) rend la recherche complexe pour un amateur, sera à son opposition le 9 novembre. À environ 00h30 le 8 décembre, 2022 ce sera l’opposition de Mars (alignement Soleil - Terre - Mars), c’est donc la meilleure période pour son observation. On peut l’observer quelques semaines avant et après l’opposition. De nombreuses structures peuvent être observées avec un petit télescope (150 à 200 mm).

Les conjonctions planétaires

Une conjonction de deux objets célestes, en astronomie signifie que ces deux objets, vus depuis un troisième (généralement la Terre), apparaissent très proches l'un de l'autre dans le ciel. Presque toutes les conjonctions cette année auront lieu un peu avant l’aube. Faudra donc se lever très tôt! La première à passer dans la direction du Soleil (on parle de conjonction solaire) sera Vénus le 9 janvier 2022. Puis ce sera au tour de Saturne le 4 février, suivie de Jupiter le 5 mars. Chacun de ces astres redeviendra ensuite visible dans le ciel à l'aube, avec un rendez-vous à ne pas manquer. Le dimanche 1 mai 2022 avant le lever du Soleil, il y aura un rapprochement très serré (0,2 degré) entre la brillante planète Vénus et la planète géante Jupiter, visible entre 5 h 00 a.m. 5 h 30 a.m. La Lune se retrouve sous Saturne le dimanche 22 mai 2022 vers 4h du matin. Le mercredi 25 mai avant le lever du Soleil vers 4h du matin, la Lune rencontre le duo de planètes : Mars et Jupiter. La conjonction entre Mars et Jupiter culminera vers 4h du matin le dimanche 29 mai 2022 avant le lever du Soleil, avec un rapprochement très serré de 0,6 degrés entre Mars et Jupiter. La Lune se retrouvera entre Jupiter et Mars le mercredi 22 juin 2022 vers 3 h 00 du matin. Mais la grande conjonction de l’année sera le 24 juin 2022, fête nationale du Québec où l’on pourra observer vers 4h30 du matin avant le lever du Soleil un alignement assez spécial de Mercure, Vénus, le faible croissant lunaire, Mars, Jupiter et Saturne. Toute la belle famille sera réunie! On pourra voir également les 26 et 27 juin avant l’aube, le rapporchement de la Lune de Vénus et de Mercure. Le mardi 26 juillet 2022, c'est le meilleur moment pour observer la Lumière cendrée de la Lune juste un peu avant le lever du Soleil. La lumière cendrée se produit lorsque la lumière du Soleil est réfléchie par la Terre vers le côté sombre de la Lune. Il y a aussi un rapprochement entre le faible croissant lunaire et la brillante planète Vénus. Le 1 décembre 2022, on verra le rapprochement ente la Lune et la planète géante Jupiter. De plus, la planète géante Neptune sera à droite du duo.

Les super-lunes

Une super-lune n'est autre qu'une pleine Lune lorsqu’elle se situe à son périgée. C'est- à-dire une pleine Lune qui se produit lorsque notre satellite naturel est sur le point de son orbite le plus proche de la Terre. L'orbite de la Lune autour de la Terre est elliptique. Elle varie entre 356,000 kilomètres et 406,000 km. Dans ce cas particulier, la pleine lune nous apparaît environ 14% plus grande et 30% plus lumineuse que lorsqu,elle est à son apogée, c’est à dire à son point le plus éloigné de la Terre. En 2022, nous aurons quatre super-lunes. Les plus attentifs ont d 'ores et déjà eu l'occasion d 'observer la phemière super-lune qui a eu lieu le dimanche 2 janvier 2022, à 19h35. Les deux super-lunes suivantes de l'année n'arriveront pas avant la fin du deuxième trimestre. Elles sont prévues aux dates suivantes : Mardi 14 juin 2022: Première super-lune de l'année, prévue à 13h52 en Sagittaire ; Mercredi 13 juillet 2022 : deuxième super- lune de l'année, prévue à 20h38 en Capricorne ; Bien plus tard, en fin d 'année, il sera possible dans certains endroits du monde d'observer une troisième et dernière super-lune. Elle surviendra le vendredi 23 décembre prévue à 11h17 en Capricorne;

Les comètes

Le ciel réserve parfois des surprises. On ne connaît pas toutes les comètes et de nouvelles sont découvertes continuellement. Une comète n’est pas quelque chose qui traverse le ciel soudainement pour disparaître à jamais. Ce n’est pas une étoile filante. C’est un objet céleste qui habituellement traverse le Système solaire et qui est visibles durant plusieurs nuits lors de son passage. Les comètes peuvent être plus ou moins brillantes et plus ou moins facile à repérer. L’année 2021 a terminé plutôt en beauté, avec en particulier C/2021 A1 Leonard, qui a illuminé le réveil des plus téméraires en décembre et qui se poursuivra en début janvier 2022. 2022 arrive avec son joli lot de comètes, et s'annonce comme un cru plutôt bon. Nous aurons La comète 67P/ Churyumov-Gerasimenko : en phase descendante, elle sera encore une jolie cible à tenter en début d'année pour ceux qui l'auraient loupé en 2021, à chercher du côté du Cancer. La comète 19P/Borelly : à chercher en début de soirée fin janvier entre la Baleine et les Poissons, avec un pic à magnitude 9. La comète C/2019 L3 ATLAS : déjà bien visible fin 2021, elle continue son spectacle en début d'année dans les Gémeaux. La comète C/2017 K2 PanSTARRS : c'est LA comète attendue depuis des années, ce sera une excellente cible estivale avec une magnitude inférieure à 8, elle se baladera entre l'Aigle et Ophiuchus puis dans le Scorpion La comète C/2021 O3 PanSTARRS : elle fera une brève apparition fin avril / début mai, son élongation la rendra difficile à trouver, et pas sûr que sa magnitude prédite (pic à m5) soit suffisante. La comète C/2020 V2 ZTF : à tenter en fin d'année, elle fera un beau passage dans plusieurs constellations circumpolaires, donc visible toute la nuit, avec un pic autour de magnitude 10 Les bons sites web pour suivre les comètes : http://aerith.net/ http://astro.vanbuitenen.nl/comets https://www.cobs.si/ https://theskylive.com/comets
© Denis Gingras CAAG 2022

Évènements célestes à

ne pas manquer en

2022 !

Il suffit de lever la tête pour en prendre plein les yeux et l’année 2022 ne fera pas exception puisqu’une multitude de rendez-vous cosmiques sont au programme. Chaque année, nous sommes les témoins d’une multitude d’évènements astronomiques visibles depuis le sol terrestre. Et parce que l’engouement pour le ciel et tout ce qui le compose ne cesse de nous fasciner, nous avons relevé pour vous quelques rendez-vous célestes immanquables cette année. Pour obtenir plus de détails sur les divers évènements célestes cette année, nous vous recommandons de consulter le calendrier du Planétarium de Montréal: https://www.sapm.qc.ca/observations- 2022 Parce que l’on se réfère souvent au calendrier lunaire, ne manquez pas les pleines Lunes de 2022, qui auront lieu le 18 janvier, le 16 février, le 18 mars, le 16 avril, le 16 mai, le 14 juin, le 13 juillet, le 12 août, le 10 septembre, le 9 octobre, le 8 novembre, et le 8 décembre. Quelques-uns des points forts de notre saison 2022 seront durant les mois de mai et juin. D’abord nous aurons une éclipse totale de lune les 15 et 16 mai. Ensuite nous aurons une superbe conjonction de plusieurs planètes le 24 juin avant l’aube regroupant Mercure, Vénus, le faible croissant lunaire, Mars, Jupiter et Saturne! Le solstice d'été est attendu le 20 juin à 22 h 32. Ce sera la journée la plus longue de l'année. Et l'un des meilleurs moments, dans l'hémisphère nord, pour observer plusieurs fois par nuit, le passage de la Station spatiale internationale (ISS). Pour vous aider à planifier vos séances d’observations au cours de l’année, voici le Top-9 du CAAG, les neuf familles d’événements astronomiques les plus importants que vous ne devriez pas manquer.

Les conjonctions planétaires

Une conjonction de deux objets célestes, en astronomie signifie que ces deux objets, vus depuis un troisième (généralement la Terre), apparaissent très proches l'un de l'autre dans le ciel. Presque toutes les conjonctions cette année auront lieu un peu avant l’aube. Faudra donc se lever très tôt! La première à passer dans la direction du Soleil (on parle de conjonction solaire) sera Vénus le 9 janvier 2022. Puis ce sera au tour de Saturne le 4 février, suivie de Jupiter le 5 mars. Chacun de ces astres redeviendra ensuite visible dans le ciel à l'aube, avec un rendez-vous à ne pas manquer. Le dimanche 1 mai 2022 avant le lever du Soleil, il y aura un rapprochement très serré (0,2 degré) entre la brillante planète Vénus et la planète géante Jupiter, visible entre 5 h 00 a.m. 5 h 30 a.m. La Lune se retrouve sous Saturne le dimanche 22 mai 2022 vers 4h du matin. Le mercredi 25 mai avant le lever du Soleil vers 4h du matin, la Lune rencontre le duo de planètes : Mars et Jupiter. La conjonction entre Mars et Jupiter culminera vers 4h du matin le dimanche 29 mai 2022 avant le lever du Soleil, avec un rapprochement très serré de 0,6 degrés entre Mars et Jupiter. La Lune se retrouvera entre Jupiter et Mars le mercredi 22 juin 2022 vers 3 h 00 du matin. Mais la grande conjonction de l’année sera le 24 juin 2022, fête nationale du Québec où l’on pourra observer vers 4h30 du matin avant le lever du Soleil un alignement assez spécial de Mercure, Vénus, le faible croissant lunaire, Mars, Jupiter et Saturne. Toute la belle famille sera réunie! On pourra voir également les 26 et 27 juin avant l’aube, le rapporchement de la Lune de Vénus et de Mercure. Le mardi 26 juillet 2022, c'est le meilleur moment pour observer la Lumière cendrée de la Lune juste un peu avant le lever du Soleil. La lumière cendrée se produit lorsque la lumière du Soleil est réfléchie par la Terre vers le côté sombre de la Lune. Il y a aussi un rapprochement entre le faible croissant lunaire et la brillante planète Vénus. Le 1 décembre 2022, on verra le rapprochement ente la Lune et la planète géante Jupiter. De plus, la planète géante Neptune sera à droite du duo.

Les éclipses de Lune

Une éclipse de Lune se produit lorsque la Terre s’interpose entre le Soleil et la Lune. Autrement dit, une éclipse totale de Lune se produit lorsque la pleine Lune traverse l’ombre de la terre dans l’espace. Au Québec, nous pourrons assister aux deux clipses totales de la Lune qui se produiront en 2022. La première aura lieu dans les nuits du lundi 16 mai 2022 à 21h30 et du mardi 17 à 02h45 (heure de l’Est). Une autre éclipse lunaire totale aura lieu tôt le 8 novembre, en fin de nuit et à l’aube : l’éclipse totale atteindra son maximum vers 5h59 et la totalité prendra fin à 6h41, juste au moment où la Lune se couche au nord- ouest … et que le Soleil se lève en direction opposée ! Cette fois, ce sont les régions bordant le Pacifique à l’Ouest qui verront le phénomène au complet.

Les pluies de météores

Un essaim, mieux connu sous le nom de pluie d'étoiles filantes ou de météores, est une augmentation temporaire et périodique de la quantité d'étoiles filantes observées dans le ciel. Le phénomène est causé par le passage de la Terre dans l'orbite d'une comète, ce qui engendre la pénétration d'une grande quantité de poussière cométaire dans l'atmosphère terrestre. Ces étoiles filantes semblent provenir d'un même point dans le ciel, qu’on appelle le radiant. On recense plusieurs dizaines d'essaims. Les noms de ces pluies d'étoiles filantes sont majoritairement dérivés de la constellation où se trouve leur radiant. Chaque essaim se produit chaque année à la même période avec une intensité variable. Bien que des dizaines de pluies de météores auront lieu en 2022 assurez-vous de ne pas manquer les plus importantes. No 1: La pluie des Quadrantides (1er au 12 janvier) Cette pluie de météores tient son nom de la constellation du Quadrant Mural aujourd’hui disparue. Son radiant se situe entre les constellations du Bouvier, du Dragon et d’Hercule. Les débris de l’essaim des Quadrantides proviennent de l’astéroïde 2003 EH1, une comète endormie. Son pic d’activité est attendu le 3 janvier vers 9h30 le matin avec 120 météores par heure à une vitesse de 41 km/s. L’augmentation de son activité sera visible dans la nuit du 2 au 3 janvier depuis l’Amérique du Nord. Vous n’avez pas besoin de télescope ou de jumelles pour regarder la pluie. Il suffit de trouver un endroit sombre comme à l’intérieur de la péninsule gaspésienne ou sur le site du CAAG et de donner à vos yeux au moins 30 minutes pour s’adapter à l’obscurité. No 2: Les Lyrides (21 - 22 avril). L’une des plus anciennes pluies de météorites, la pluie d’étoiles filantes des Lyrides ou Êta Aquarides, se déroulera principalement les 6 et 7 mai 2022 et seront observables dans l'hémisphère nord. Elles auront une intensité similaire aux Quadrantides, avec des pics culminant à une soixantaine de chutes par heure. Elle aura un pic d’activité d’environ 20 météores par heure à 49 km/s, dans la nuit du 6 au 7 mai 2022. Les Lyrides sont l’une des plus anciennes pluies de météores, observées depuis 687 avant notre ère par les Chinois. Cette pluie, parfois appelée « Alpha Lyrides » ou « Lyrides d’Avril » semble provenir de la constellation de la Lyre. Elle est alimentée par la comète C/1861 G1 Thatcher, découverte le 5 avril 1861 par l’astronome A. E. Thatcher. No 3: La pluie des Perséides (août). C’est la pluie de météorites la plus célèbre et la plus connue en Gaspésie! Son nom provient de la constallation de Persée (et non pas de la ville de Percé). La pluie de météores culmine le 12 août et peut produire jusqu’à 150 étoiles filantes par heure une vitesse de 59 km/s. La pluie de météores des Perséides, active du 17 juillet au 26 août 2022, est alimentée par la comète 109P/Swift-Tuttle. Cet essaim météoritique tient son nom de la constellation de Persée. Contrairement aux Quuandrantides, le pic d’activité se produit tard en soirée. Cette année, ce sera la pleine lune le 12 août. Cependant, elle devrait disparaître avant que la pluie ne produise ses meilleurs moments. Par conséquent, nous aurons la possibilité de voir un beau spectacle, incluant les moindres stries à travers le ciel. No 4: La pluie de météores Gémeaux (13-14 décembre). Elle est souvent considéré comme la meilleure pluie de météores de l’année. L’année dernière, les Gémeaux ont atteint un sommet le jour de l’éclipse totale de soleil, c’est-à-dire le jour de la nouvelle lune. Malheureusement, cette année, le clair de lune présentera un obstacle important en ce qui a trait à la visibilité. Cependant, la pluie sera assez intense pour afficher jusqu’à 120 météores par heure.

Les comètes

Le ciel réserve parfois des surprises. On ne connaît pas toutes les comètes et de nouvelles sont découvertes continuellement. Une comète n’est pas quelque chose qui traverse le ciel soudainement pour disparaître à jamais. Ce n’est pas une étoile filante. C’est un objet céleste qui habituellement traverse le Système solaire et qui est visibles durant plusieurs nuits lors de son passage. Les comètes peuvent être plus ou moins brillantes et plus ou moins facile à repérer. L’année 2021 a terminé plutôt en beauté, avec en particulier C/2021 A1 Leonard, qui a illuminé le réveil des plus téméraires en décembre et qui se poursuivra en début janvier 2022. 2022 arrive avec son joli lot de comètes, et s'annonce comme un cru plutôt bon. Nous aurons La comète 67P/ Churyumov-Gerasimenko : en phase descendante, elle sera encore une jolie cible à tenter en début d'année pour ceux qui l'auraient loupé en 2021, à chercher du côté du Cancer. La comète 19P/Borelly : à chercher en début de soirée fin janvier entre la Baleine et les Poissons, avec un pic à magnitude 9. La comète C/2019 L3 ATLAS : déjà bien visible fin 2021, elle continue son spectacle en début d'année dans les Gémeaux. La comète C/2017 K2 PanSTARRS : c'est LA comète attendue depuis des années, ce sera une excellente cible estivale avec une magnitude inférieure à 8, elle se baladera entre l'Aigle et Ophiuchus puis dans le Scorpion La comète C/2021 O3 PanSTARRS : elle fera une brève apparition fin avril / début mai, son élongation la rendra difficile à trouver, et pas sûr que sa magnitude prédite (pic à m5) soit suffisante. La comète C/2020 V2 ZTF : à tenter en fin d'année, elle fera un beau passage dans plusieurs constellations circumpolaires, donc visible toute la nuit, avec un pic autour de magnitude 10 Les bons sites web pour suivre les comètes : http://aerith.net/ http://astro.vanbuitenen.nl/comets https://www.cobs.si/ https://theskylive.com/comets

Les super-lunes

Une super-lune n'est autre qu'une pleine Lune lorsqu’elle se situe à son périgée. C'est-à-dire une pleine Lune qui se produit lorsque notre satellite naturel est sur le point de son orbite le plus proche de la Terre. L'orbite de la Lune autour de la Terre est elliptique. Elle varie entre 356,000 kilomètres et 406,000 km. Dans ce cas particulier, la pleine lune nous apparaît environ 14% plus grande et 30% plus lumineuse que lorsqu,elle est à son apogée, c’est à dire à son point le plus éloigné de la Terre. En 2022, nous aurons quatre super-lunes. Les plus attentifs ont d 'ores et déjà eu l'occasion d 'observer la phemière super-lune qui a eu lieu le dimanche 2 janvier 2022, à 19h35. Les deux super-lunes suivantes de l'année n'arriveront pas avant la fin du deuxième trimestre. Elles sont prévues aux dates suivantes : Mardi 14 juin 2022: Première super-lune de l'année, prévue à 13h52 en Sagittaire ; Mercredi 13 juillet 2022 : deuxième super-lune de l'année, prévue à 20h38 en Capricorne ; Bien plus tard, en fin d 'année, il sera possible dans certains endroits du monde d'observer une troisième et dernière super-lune. Elle surviendra le vendredi 23 décembre prévue à 11h17 en Capricorne;
CAAG Club des astronomes amateurs de la Gaspésie
English

Les oppositions

Les planètes inférieures et les planètes supérieures sont les planètes du Système solaire dont l'orbite est respectivement plus petite ou plus grande que celle de la Terre. Une planète supérieure est dit être à l’opposition, quand elle se trouve alignée en ligne droite avec le Soleil et la Terre où la Terre se trouve entre les deux. Ainsi c’est lors de l’opposition que les planètes supérieures se trouvent le plus près de la Terre et qui apparaissenet le plus visible. De janvier à décembre 2022, plusieurs planètes du Système solaire se retrouveront en « opposition ». L'opposition est la période optimale d'observation d'une planète, lorsque la Terre se trouve précisément dans un alignement entre ladite planète et le Soleil. Ainsi, quand l'étoile se couche à l'ouest, la planète se lève à l'est. Ainsi, si Saturne est observable tout au long de l'été durant la nuit, son opposition aura lieu le 14 août 2022. Celle de la géante Jupiter, discernable à l'œil nu dans le ciel nocturne, prendra place le 26 septembre. La Planète rouge, Mars, atteindra son opposition le 8 décembre. Plus ténue et difficile à voir sans équipement adapté, la géante bleue Neptune sera visible le 16 septembre dans des conditions idéales. Uranus, dont la distance élevée (2,3 milliards de kilomètres) rend la recherche complexe pour un amateur, sera à son opposition le 9 novembre. À environ 00h30 le 8 décembre, 2022 ce sera l’opposition de Mars (alignement Soleil - Terre - Mars), c’est donc la meilleure période pour son observation. On peut l’observer quelques semaines avant et après l’opposition. De nombreuses structures peuvent être observées avec un petit télescope (150 à 200 mm).

No 1: La mission du rover martien de la Nasa,

Perseverance, se poursuit en 2022.

No 2: Le télescope spatial James Webb lanc. le 25 décembre dernier et qui sera mis en opération à L2 sous peu sera la grande vedette de 2022. À suivre! No 3: La station spatiale internationale ISS. Il est difficile de prévoir avec assez d’avance la position de la station spatiale parce qu’on ajuste toujours un peu sa trajectoire. La station est bien visible avec une bonne paire de jumelles. Il est possible de suivre la trajectoire de la station spatiale grâce au site Spot the Station (en anglais). Un autre site nommé Heavens Above, nous permet de savoir quels satellites survolent la région de Percé en Gaspésie.

Les éclipses de Soleil

Une éclipse solaire se produit lorsque la Lune s’interpose entre le Soleil et la Terre. ATTENTION! N’essayez pas de regarder une éclipse solaire (même partielle) à l’œil nu, ou à travers une paire de jumelles ou un télescope sans filtre solaire, vous pourriez endommager vos yeux de façon irréversible. Le 30 avril, une éclipse solaire partielle obscurcira le ciel d'Argentine mais ne sera pas visible pour nous. Une seconde éclipse partielle de Soleil se produira le 25 octobre depuis le centre de la Russie. Notre étoile s'assombrira alors sur 80 % de sa surface. Malheureusement, elle ne sera pas visible pour nous non plus.

Les occultations

Le terme occultation est surtout utilisé lorsque la lune passe devant une étoile ou une planète tel que vue de la Terre. Comme la lune se trouve plus près de la Terre que les autres planètes, sa position dans le ciel varie de quelques degrés pour les observateurs à différents endroits sur la Terre. Occultation lunaire de Mars Mars disparaîtra derrière la lune, Dans la nuit du 7 au 8 décembre 2022, un événement astronomique spécial, la Lune va occulter la planète Mars. À cette occasion, l'occultation sera visible au Québec. Pour la Gaspésie cela débutera par la disparition de Mars derrière la Lune à 22h30 EST dans le ciel sud-est à une altitude d’environ 63 degrés. Sa réapparition sera visible à 23h40 EST à une altitude de 66 degrés. La planète rouge disparaîtra derrière le côté sombre et réapparaîtra derrière le côté illuminé de la Lune. Nous aurons également une autre occultation en 2022, celle du 12 Octobre, alors qu’Uranus sera occultée par la lune. L’ocultaion sera visible surtout dans le nord du Québec.