© Denis Gingras CAAG 2020

Les éclipses de Lune

Une éclipse de Lune se produit lorsque la Terre s’interpose entre le Soleil et la Lune. No 1: Éclipe lunaire (26 mai). À ne pas manquer, cette éclipe se produire le jour de la Super Lune. Il s’agit d’une éclipse lunaire totale de plus de trois heures. Elle sera visible depuis l’Océanie, les Amériques et l’Est en l’Asie du Sud-Est. No 2: Une éclipse lunaire partielle sera visible au-dessus de l’Océanie, des Amériques, de l’Asie de l’Est, de l’Europe du Nord et de l’Indonésie. Au moment de l’éclipse maximale, 97% du disque de la lune se trouvera dans l’ombre.

Les éclipes de Soleil

Une éclipse solaire se produit lorsque la Lune s’interpose entre le Soleil et la Terre. ATTENTION! N’essayez pas de regarder une éclipse solaire (même partielle) à l’œil nu, ou à travers une paire de jumelles ou un télescope sans filtre solaire, vous pourriez endommager vos yeux de façon irréversible. No 1: Éclipse annulaire solaire (10 Juin). Elle sera visible sur certaines parties du Canada, du Groenland, de la Russie, de l’Europe et des États-Unis. De tous ces endroits, seuls le nord du Canada, de la Russie et le Groenland pourront observer “l’anneau de feu”. Ailleurs, une éclipse partielle avec un croissant de feu sera visible. Cette éclipse durera plus de cinq heures. No 2: Une éclipse solaire totale (4 décembre). Elle durera plus de quatre heures. Malheureusement, elle ne sera visible que depuis l’Antarctique.

Les pluies de météores

Un essaim, mieux connu sous le nom de pluie d'étoiles filantes ou de météores, est une augmentation temporaire et périodique de la quantité d'étoiles filantes observées dans le ciel. Le phénomène est causé par le passage de la Terre dans l'orbite d'une comète, ce qui engendre la pénétration d'une grande quantité de poussière cométaire dans l'atmosphère terrestre. Ces étoiles filantes semblent provenir d'un même point dans le ciel, qu’on appelle le radiant. On recense plusieurs dizaines d'essaims. Les noms de ces pluies d'étoiles filantes sont majoritairement dérivés de la constellation où se trouve leur radiant. Chaque essaim se produit chaque année à la même période avec une intensité variable. Bien que des dizaines de pluies de météores auront lieu en 2021, assurez-vous de ne pas manquer les quatre plus importantes. No 1: La pluie des Quadrantides (1er au 12 janvier) Cette pluie de météores tient son nom de la constellation du Quadrant Mural aujourd’hui disparue. Son radiant se situe entre les constellations du Bouvier, du Dragon et d’Hercule. Les débris de l’essaim des Quadrantides proviennent de l’astéroïde 2003 EH1, une comète endormie. Son pic d’activité est attendu le 3 janvier vers 9h30 le matin avec 120 météores par heure à une vitesse de 41 km/s. L’augmentation de son activité sera visible dans la nuit du 2 au 3 janvier depuis l’Amérique du Nord. Vous n’avez pas besoin de télescope ou de jumelles pour regarder la pluie. Il suffit de trouver un endroit sombre comme à l’intérieur de la péninsule gaspésienne ou sur le site du CAAG et de donner à vos yeux au moins 30 minutes pour s’adapter à l’obscurité. No 2: Les Lyrides (21 - 22 avril). L’une des plus anciennes pluies de météorites, la pluie d’étoiles filantes des Lyrides sera active du 16 au 30 avril 2021 avec un pic d’activité de 18 météores par heure à 49 km/s, dans la nuit du 21 -22 avril. Les Lyrides sont l’une des plus anciennes pluies de météores, observées depuis 687 avant notre ère par les Chinois. Cette pluie, parfois appelée « Alpha Lyrides » ou « Lyrides d’Avril » semble provenir de la constellation de la Lyre. Elle est alimentée par la comète C/1861 G1 Thatcher, découverte le 5 avril 1861 par l’astronome A. E. Thatcher. No 3: La pluie des Perséides (août). C’est la pluie de météorites la plus célèbre et la plus connue en Gaspésie! Son nom provient de la constallation de Persée (et non pas de la ville de Percé). La pluie de météores culmine le 12 août et peut produire jusqu’à 150 étoiles filantes par heure une vitesse de 59 km/s. La pluie de météores des Perséides, active du 17 juillet au 26 août 2021, est alimentée par la comète 109P/Swift-Tuttle. Cet essaim météoritique tient son nom de la constellation de Persée. Contrairement aux Quuandrantides, le pic d’activité se produit tard en soirée. Cette année, la phase de la lune n’aura que trois jours et disparaîtra avant que la pluie ne produise ses meilleurs moments. Par conséquent, vous aurez la possibilité de voir un beau spectacle, incluant même les moindres stries à travers le ciel. No 4: La pluie de météores Gémeaux (13- 14 décembre). Elle est souvent considéré comme la meilleure pluie de météores de l’année. L’année dernière, les Gémeaux ont atteint un sommet le jour de l’éclipse totale de soleil, c’est-à-dire le jour de la nouvelle lune. Malheureusement, cette année, le clair de lune présentera un obstacle important en ce qui a trait à la visibilité. Cependant, la pluie sera assez intense pour afficher jusqu’à 150 météores par heure.

Évènements célestes à ne pas manquer en 2021 !

L’année 2020 a été une bonne année d’un point de vue astronomique. Nous avons été témoins de la conjonction la plus proche de Jupiter et de Saturne depuis près de 800 ans. Nous avons également reçu la visite de la comète Neowise (on lui a donné le nom très poétique de C2020 F3, Neowise étant le nom du télescope robotisé qui l’a découverte) dans le système solaire pour la première fois depuis près 6800 ans. Il y a eu ensuite la pluie de météores Gémini le jour même d’une éclipse solaire. L’année 2021 s’annonce également un grand crû pour les astronomes amateurs. La nouvelle année a à peine commencé que samedi le 2 janvier, la Terre est passée au périhélie, le point de son orbite le plus proche du Soleil. Elle passera à l'aphélie, le point de son orbite le plus éloigné du Soleil, le 5 juillet prochain. Cette année, l'équinoxe de printemps se produira, pour l'hémisphère nord, le 20 mars à 4 h 37 (heure de Gaspésie). Ce sera l'occasion de profiter d'une journée aussi longue que la nuit. Idem au moment de l'équinoxe d'automne qui aura lieu en 2021, le 22 septembre à 14 h 21. Le solstice d'été est attendu le 20 juin à 22 h 32. Ce sera la journée la plus longue de l'année. Et l'un des meilleurs moments, dans l'hémisphère nord, pour observer plusieurs fois par nuit, le passage de la Station spatiale internationale (ISS). Le solstice d'hiver arrivera le 21 décembre à 10 h 59. Ce sera alors la journée la plus courte de l'année. Pour vous aider à planifier vos séances d’observations au cours de l’année, voici le Top-9 du CAAG, les neuf familles d’événements astronomiques les plus importants que vous ne devriez pas manquer.
CAAG Club des astronomes amateurs de la Gaspésie
English

Les occultations

Le terme occultation est surtout utilisé lorsque la lune passe devant une étoile ou une planète tel que vue de la Terre. Comme la lune se trouve plus près de la Terre que les autres planètes, sa position dans le ciel varie de quelques degrés pour les observateurs à différents endroits sur la Terre. No 1: Occultation lunaire de Mars (17 avril) Mars disparaîtra derrière la lune, comme on le voit dans certaines parties du monde, l’occultation est un événement astronomique qui se produit lorsqu’un objet est caché par un autre objet qui passe entre elle et l’observateur. L’occultation sera surtout visible à partir de certaines parties de l’Asie. La phase lunaire aura cinq jours et la planète rouge disparaîtra derrière le côté sombre et réapparaîtra derrière le côté illuminé de la Lune. No 2: L’occultation lunaire de Vénus (8 novembre). La Lune passera alors devant Vénus créant ainsi une occultation lunaire visible depuis certaines parties de l’Asie de l’Est. La phase de la Lune aura alors trois jours. On peut trouver Vénus dans la constellation du Sagittaire à mesure que le ciel du crépuscule s’estompe. L’occultation se déroulera dans la direction ouest, environ trois heures après le coucher du soleil. En novembre, Vénus nous éblouira comme une étoile du soir d’une magnitude de moins 4,5, ce sera l’objet le plus brillant dans le ciel nocturne après la lune.

L’exploration spatiale et l’ISS

No 1: Le rover martien de la Nasa, Perseverance, se posera sur le sol de Mars le 18 février. No 2: Le télescope spatial James Webb devrait enfin être lancé vers la fin octobre. No 3: La station spatiale internationale ISS. Il est difficile de prévoir avec assez d’avance la position de la station spatiale parce qu’on ajuste toujours un peu sa trajectoire. La station est bien visible avec une bonne paire de jumelles. Il est possible de suivre la trajectoire de la station spatiale grâce au site Spot the Station (en anglais). Un autre site nommé Heavens Above, nous permet de savoir quels satellites survolent la région de Percé en Gaspésie.

Les oppositions

Les planètes inférieures et les planètes supérieures sont les planètes du Système solaire dont l'orbite est respectivement plus petite ou plus grande que celle de la Terre. Une planète supérieure est dit être à l’opposition, quand elle se trouve alignée en ligne droite avec le Soleil et la Terre où la Terre se trouve entre les deux. Ainsi c’est lors de l’opposition que les planètes supérieures se trouvent le plus près de la Terre et qui apparaissenet le plus visible. No 1: L’opposition de Jupiter et de Saturne (2 et 10 août) Saturne sera en opposition le 2 août et Jupiter le 20 août. Ainsi, les deux géantes gazeuses seront à l’opposition au plus près de la Terre en l’espace de seulement trois semaines. Les planètes Jupiter et saturne s’élèveront à l’est, atteindront leur point culminant dans le ciel vers minuit et se coucheront à l’ouest à l’aube. le mois d’août est le meilleur moment cette année pour photographier les planètes, car elles apparaissent les plus brillantes et les plus en opposition.

Les conjonctions planétaires

Nous n’aurons pas une, mais quatre conjonctions planétaires importantes, dont trois seront visibles à l’œil nu! No 1: (10 et 11 janvier) Triple conjonction des planètes Jupiter Saturne et Mercure. Comme Jupiter et Saturne se rapprochent du soleil, ils auront une rencontre étroite avec Mercure, la plus petite planète du système solaire. Le 10 janvier, Mercure passera d’un degré 39 minutes au sud de Saturne dans la constellation du Capricorne. Mercure sera la plus brillantes. Le soir suivant, le 11 janvier, Jupiter passera d’un degré 28 minutes au nord de Mercure. Des trois planètes Jupiter sera la plus brillante, suivie de Mercure et de Saturne. Pour voir la triple conjonction, regardez dans la direction sud-ouest. Peu après le coucher du soleil. Ce sera la dernière chance de voir les deux planètes géantes gaseuses dans les prochains mois, car elles seront dans la partie opposée du système solaire par rapport à la Terre et seront cachés dans l’éblouissement du soleil. No 2: Conjonction de Vénus et Mercure (29 mai). Les deux planètes les plus intimes du système solaire passeront à moins de zéro degré et 24 minutes l’une de l’autre, situées dans la constellation du Taureau. Elles seront visibles dans en début de soirée et se coucheront en Occident environ une heure après le soleil. Ils seront assez proches pour tenir ensemble à l’intérieur du champs de vision d’un télescope. La plus brillante des deux planètes sera Vénus. Ils ne seront pas faciles à repérer, car elles seront à environ 10 degrés au-dessus de l’horizon ce jour-là. No. 3: La conjonction de Vénus avec M44 (3 juillet). L’amas d’étoiles ouvert nommé “La Crèche” (NGC 2632). Vénus passera à seulement 22,4 minutes d’arc de cet amas riche en étoiles situé dans la constellation du Cancer et connu depuis l'Antiquité. C’est l’un des plus anciens amas d’étoiles, connu de l’humanité. Cet amas d’étoiles se présente à l'œil nu sous forme d'un objet nébuleux. Les deux objets célestes seront assez proches pour tenir dans le champs de vision d’un télescope. Vénus sera plus brillante que n’importe quel autre étoiles constituant M44. No 4: La conjonction de Mars et Vénus (13 Juillet). Vénus passera près de la planète rouge. A cette occasion, Vénus et Mars ne seront qu’à 29 minutes d’arc l’une de l’autre. Les deux planètes seront visibles pendant environ une heure et demie après le coucher du soleil. On peut les trouver dans la constellation du Lion. La planète la plus lumineuse des deux sera Vénus. Il ne sera pas difficile de les repérer car ils seront à environ 30 degrés par rapport au point du coucher du soleil. La paire sera assez proche pour être vue simultanément à l’intérieur du champs de vision d’un télescope.

Les super lunes

Une superlune n'est autre qu'une pleine Lune lorsqu’elle se situe à son périgée. C'est-à- dire une pleine Lune qui se produit lorsque notre satellite naturel est sur le point de son orbite le plus proche de la Terre. L'orbite de la Lune autour de la Terre est elliptique. Elle varie entre 356,000 kilomètres et 406,000 km. Dans ce cas particulier, la pleine lune nous apparaît environ 14% plus grande et 30% plus lumineuse que lorsqu,elle est à son apogée, c,est à duire à son point le plus éloigné de la Terre. En 2021, il y a quatre super lunes d’affilée! Les 18 janvier, 28 mars, 27 mai et 24 juin. No 1: Extra super lune (lundi 18 janvier): On peut observer une “super lune” lorsqu’il y a concomitance de deux phénomènes astronomiques, c’est à dire lorsque la phase de pleine lune tombe presque au moment où l'astre, dont l'orbite est elliptique, est au plus près de la Terre. Elle nous apparaît donc plus grande et plus brillante que la normale. Plus proche, plus grosse et plus lumineuse, cette super lune sera ce lundi soir la star de la voûte céleste, offrant un spectacle inédit depuis près de 70 ans. La Lune atteindra son périgée, son point le plus proche de la Terre, à 11H22 GMT et sera pleine à 13H52 GMT. Elle sera visible, une fois la nuit tombée, partout dans le monde. Cette super lune sera particulièrement exceptionnelle car elle sera doublé d'un effet que l'on appelle “l'illusion lunaire”, llusion d'optique causée par la réfraction atmosphérique, qui fait apparaître le satellite de la Terre plus gros lorsqu’il est près près de l'horizon que lorsqu'il se trouve haut dans le ciel. De plus, le système Terre-Lune sera proche du moment de l'année où il est le plus proche du Soleil. Ainsi, la Lune recevra plus de lumière du soleil que d'habitude, ce qui va également augmenter sa luminosité apparente.

Les comètes

Le ciel réserve parfois des surprises. On ne connaît pas toutes les comètes et de nouvelles sont découvertes continuellement. Une comète n’est pas quelque chose qui traverse le ciel soudainement pour disparaître à jamais. Ce n’est pas une étoile filante. C’est un objet céleste qui habituellement traverse le Système solaire et qui est visibles durant plusieurs nuits lors de son passage. Les comètes peuvent être plus ou moins brillantes et plus ou moins facile à repérer. Nouvelles excitantes! Une comète nouvellement découverte pourrait devenir la comète la plus brillante de 2021. L'astronome Greg Leonard a découvert la comète qui porte désormais son nom - C / 2021 A1 (Leonard) le 3 janvier 2021 à l'observatoire du mont Lemmon en Arizona. Les astronomes rapportent que les images de cette découverte montrent une queue pour la comète, suggérant que nous pourrions voir une belle queue alors que la comète Leonard se rapproche de la Terre et du Soleil. La comète est encore loin, actuellement entre les orbites de Jupiter et de Mars, se dirigeant vers l'intérieur du Système solaire. Elle atteindra le périhélie, c’est à dire sa position la plus proche du soleil, vers le 3 janvier 2022. Nous aurons donc une année entière pour regarder cette comète devenir de plus en plus brillante! La NASA estime que la position la plus proche de la comète Leonard de la Terre aura lieu le 12 décembre 2021. Elle passera proche de la Terre à une distance sécuritaire 34 907 464 km. Les estimations indiquent qu'elle pourrait atteindre une magnitude visuelle d'environ 5 ou même 4 (le plus bas étant le plus brillant). Bien qu'à son plus brillant, la comète sera très proche de l'horizon ce qui rendra son observation difficile. Nous pourrions encore obtenir de très bonnes vues à l'aide de jumelles pendant les jours précédant le plus proche. La nature nous fournit des événements du ciel que l’on peut voir qu’une seule fois dans une vie. La comète Leonard pourrait en faire partie, car elle semble avoir une orbite hyperbolique, c'est-à-dire une orbite qui ne la transportera qu'une seule fois à travers le Système solaire interne, puis à nouveau dans les profondeurs de l'espace. En d'autres termes, après ce parcours actuel près de notre soleil, la comète Leonard ne sera plus vue depuis la Terre.
© Denis Gingras CAAG 2021

Évènements célestes à ne

pas manquer en 2021 !

L’année 2020 a été une bonne année d’un point de vue astronomique. Nous avons été témoins de la conjonction la plus proche de Jupiter et de Saturne depuis près de 800 ans. Nous avons également reçu la visite de la comète Neowise (on lui a donné le nom très poétique de C2020 F3, Neowise étant le nom du télescope robotisé qui l’a découverte) dans le système solaire pour la première fois depuis près 6800 ans. Il y a eu ensuite la pluie de météores Gémini le jour même d’une éclipse solaire. L’année 2021 s’annonce également un grand crû pour les astronomes amateurs. La nouvelle année a à peine commencé que samedi le 2 janvier, la Terre est passée au périhélie, le point de son orbite le plus proche du Soleil. Elle passera à l'aphélie, le point de son orbite le plus éloigné du Soleil, le 5 juillet prochain. Cette année, l'équinoxe de printemps se produira, pour l'hémisphère nord, le 20 mars à 4 h 37 (heure de Gaspésie). Ce sera l'occasion de profiter d'une journée aussi longue que la nuit. Idem au moment de l'équinoxe d'automne qui aura lieu en 2021, le 22 septembre à 14 h 21. Le solstice d'été est attendu le 20 juin à 22 h 32. Ce sera la journée la plus longue de l'année. Et l'un des meilleurs moments, dans l'hémisphère nord, pour observer plusieurs fois par nuit, le passage de la Station spatiale internationale (ISS). Le solstice d'hiver arrivera le 21 décembre à 10 h 59. Ce sera alors la journée la plus courte de l'année. Pour vous aider à planifier vos séances d’observations au cours de l’année, voici le Top-9 du CAAG, les neuf familles d’événements astronomiques les plus importants que vous ne devriez pas manquer.

Les conjonctions planétaires

Nous n’aurons pas une, mais quatre conjonctions planétaires importantes, dont trois seront visibles à l’œil nu! No 1: (10 et 11 janvier) Triple conjonction des planètes Jupiter Saturne et Mercure. Comme Jupiter et Saturne se rapprochent du soleil, ils auront une rencontre étroite avec Mercure, la plus petite planète du système solaire. Le 10 janvier, Mercure passera d’un degré 39 minutes au sud de Saturne dans la constellation du Capricorne. Mercure sera la plus brillantes. Le soir suivant, le 11 janvier, Jupiter passera d’un degré 28 minutes au nord de Mercure. Des trois planètes Jupiter sera la plus brillante, suivie de Mercure et de Saturne. Pour voir la triple conjonction, regardez dans la direction sud-ouest. Peu après le coucher du soleil. Ce sera la dernière chance de voir les deux planètes géantes gaseuses dans les prochains mois, car elles seront dans la partie opposée du système solaire par rapport à la Terre et seront cachés dans l’éblouissement du soleil. No 2: Conjonction de Vénus et Mercure (29 mai). Les deux planètes les plus intimes du système solaire passeront à moins de zéro degré et 24 minutes l’une de l’autre, situées dans la constellation du Taureau. Elles seront visibles dans en début de soirée et se coucheront en Occident environ une heure après le soleil. Ils seront assez proches pour tenir ensemble à l’intérieur du champs de vision d’un télescope. La plus brillante des deux planètes sera Vénus. Ils ne seront pas faciles à repérer, car elles seront à environ 10 degrés au-dessus de l’horizon ce jour- là. No. 3: La conjonction de Vénus avec M44 (3 juillet). L’amas d’étoiles ouvert nommé “La Crèche” (NGC 2632). Vénus passera à seulement 22,4 minutes d’arc de cet amas riche en étoiles situé dans la constellation du Cancer et connu depuis l'Antiquité. C’est l’un des plus anciens amas d’étoiles, connu de l’humanité. Cet amas d’étoiles se présente à l'œil nu sous forme d'un objet nébuleux. Les deux objets célestes seront assez proches pour tenir dans le champs de vision d’un télescope. Vénus sera plus brillante que n’importe quel autre étoiles constituant M44. No 4: La conjonction de Mars et Vénus (13 Juillet). Vénus passera près de la planète rouge. A cette occasion, Vénus et Mars ne seront qu’à 29 minutes d’arc l’une de l’autre. Les deux planètes seront visibles pendant environ une heure et demie après le coucher du soleil. On peut les trouver dans la constellation du Lion. La planète la plus lumineuse des deux sera Vénus. Il ne sera pas difficile de les repérer car ils seront à environ 30 degrés par rapport au point du coucher du soleil. La paire sera assez proche pour être vue simultanément à l’intérieur du champs de vision d’un télescope.

Les éclipses de Lune

Une éclipse de Lune se produit lorsque la Terre s’interpose entre le Soleil et la Lune. No 1: Éclipe lunaire (26 mai). À ne pas manquer, cette éclipe se produire le jour de la Super Lune. Il s’agit d’une éclipse lunaire totale de plus de trois heures. Elle sera visible depuis l’Océanie, les Amériques et l’Est en l’Asie du Sud-Est. No 2: Une éclipse lunaire partielle sera visible au-dessus de l’Océanie, des Amériques, de l’Asie de l’Est, de l’Europe du Nord et de l’Indonésie. Au moment de l’éclipse maximale, 97% du disque de la lune se trouvera dans l’ombre.

Les pluies de météores

Un essaim, mieux connu sous le nom de pluie d'étoiles filantes ou de météores, est une augmentation temporaire et périodique de la quantité d'étoiles filantes observées dans le ciel. Le phénomène est causé par le passage de la Terre dans l'orbite d'une comète, ce qui engendre la pénétration d'une grande quantité de poussière cométaire dans l'atmosphère terrestre. Ces étoiles filantes semblent provenir d'un même point dans le ciel, qu’on appelle le radiant. On recense plusieurs dizaines d'essaims. Les noms de ces pluies d'étoiles filantes sont majoritairement dérivés de la constellation où se trouve leur radiant. Chaque essaim se produit chaque année à la même période avec une intensité variable. Bien que des dizaines de pluies de météores auront lieu en 2021, assurez-vous de ne pas manquer les quatre plus importantes. No 1: La pluie des Quadrantides (1er au 12 janvier) Cette pluie de météores tient son nom de la constellation du Quadrant Mural aujourd’hui disparue. Son radiant se situe entre les constellations du Bouvier, du Dragon et d’Hercule. Les débris de l’essaim des Quadrantides proviennent de l’astéroïde 2003 EH1, une comète endormie. Son pic d’activité est attendu le 3 janvier vers 9h30 le matin avec 120 météores par heure à une vitesse de 41 km/s. L’augmentation de son activité sera visible dans la nuit du 2 au 3 janvier depuis l’Amérique du Nord. Vous n’avez pas besoin de télescope ou de jumelles pour regarder la pluie. Il suffit de trouver un endroit sombre comme à l’intérieur de la péninsule gaspésienne ou sur le site du CAAG et de donner à vos yeux au moins 30 minutes pour s’adapter à l’obscurité. No 2: Les Lyrides (21 - 22 avril). L’une des plus anciennes pluies de météorites, la pluie d’étoiles filantes des Lyrides sera active du 16 au 30 avril 2021 avec un pic d’activité de 18 météores par heure à 49 km/s, dans la nuit du 21 -22 avril. Les Lyrides sont l’une des plus anciennes pluies de météores, observées depuis 687 avant notre ère par les Chinois. Cette pluie, parfois appelée « Alpha Lyrides » ou « Lyrides d’Avril » semble provenir de la constellation de la Lyre. Elle est alimentée par la comète C/1861 G1 Thatcher, découverte le 5 avril 1861 par l’astronome A. E. Thatcher. No 3: La pluie des Perséides (août). C’est la pluie de météorites la plus célèbre et la plus connue en Gaspésie! Son nom provient de la constallation de Persée (et non pas de la ville de Percé). La pluie de météores culmine le 12 août et peut produire jusqu’à 150 étoiles filantes par heure une vitesse de 59 km/s. La pluie de météores des Perséides, active du 17 juillet au 26 août 2021, est alimentée par la comète 109P/Swift-Tuttle. Cet essaim météoritique tient son nom de la constellation de Persée. Contrairement aux Quuandrantides, le pic d’activité se produit tard en soirée. Cette année, la phase de la lune n’aura que trois jours et disparaîtra avant que la pluie ne produise ses meilleurs moments. Par conséquent, vous aurez la possibilité de voir un beau spectacle, incluant même les moindres stries à travers le ciel. No 4: La pluie de météores Gémeaux (13-14 décembre). Elle est souvent considéré comme la meilleure pluie de météores de l’année. L’année dernière, les Gémeaux ont atteint un sommet le jour de l’éclipse totale de soleil, c’est-à-dire le jour de la nouvelle lune. Malheureusement, cette année, le clair de lune présentera un obstacle important en ce qui a trait à la visibilité. Cependant, la pluie sera assez intense pour afficher jusqu’à 150 météores par heure.

Les comètes

Le ciel réserve parfois des surprises. On ne connaît pas toutes les comètes et de nouvelles sont découvertes continuellement. Une comète n’est pas quelque chose qui traverse le ciel soudainement pour disparaître à jamais. Ce n’est pas une étoile filante. C’est un objet céleste qui habituellement traverse le Système solaire et qui est visibles durant plusieurs nuits lors de son passage. Les comètes peuvent être plus ou moins brillantes et plus ou moins facile à repérer. Nouvelles excitantes! Une comète nouvellement découverte pourrait devenir la comète la plus brillante de 2021. L'astronome Greg Leonard a découvert la comète qui porte désormais son nom - C / 2021 A1 (Leonard) le 3 janvier 2021 à l'observatoire du mont Lemmon en Arizona. Les astronomes rapportent que les images de cette découverte montrent une queue pour la comète, suggérant que nous pourrions voir une belle queue alors que la comète Leonard se rapproche de la Terre et du Soleil. La comète est encore loin, actuellement entre les orbites de Jupiter et de Mars, se dirigeant vers l'intérieur du Système solaire. Elle atteindra le périhélie, c’est à dire sa position la plus proche du soleil, vers le 3 janvier 2022. Nous aurons donc une année entière pour regarder cette comète devenir de plus en plus brillante! La NASA estime que la position la plus proche de la comète Leonard de la Terre aura lieu le 12 décembre 2021. Elle passera proche de la Terre à une distance sécuritaire 34 907 464 km. Les estimations indiquent qu'elle pourrait atteindre une magnitude visuelle d'environ 5 ou même 4 (le plus bas étant le plus brillant). Bien qu'à son plus brillant, la comète sera très proche de l'horizon ce qui rendra son observation difficile. Nous pourrions encore obtenir de très bonnes vues à l'aide de jumelles pendant les jours précédant le plus proche. La nature nous fournit des événements du ciel que l’on peut voir qu’une seule fois dans une vie. La comète Leonard pourrait en faire partie, car elle semble avoir une orbite hyperbolique, c'est-à-dire une orbite qui ne la transportera qu'une seule fois à travers le Système solaire interne, puis à nouveau dans les profondeurs de l'espace. En d'autres termes, après ce parcours actuel près de notre soleil, la comète Leonard ne sera plus vue depuis la Terre.

Les super lunes

Une superlune n'est autre qu'une pleine Lune lorsqu’elle se situe à son périgée. C'est-à-dire une pleine Lune qui se produit lorsque notre satellite naturel est sur le point de son orbite le plus proche de la Terre. L'orbite de la Lune autour de la Terre est elliptique. Elle varie entre 356,000 kilomètres et 406,000 km. Dans ce cas particulier, la pleine lune nous apparaît environ 14% plus grande et 30% plus lumineuse que lorsqu,elle est à son apogée, c,est à duire à son point le plus éloigné de la Terre. En 2021, il y a quatre super lunes d’affilée! Les 18 janvier, 28 mars, 27 mai et 24 juin. No 1: Extra super lune (lundi 18 janvier): On peut observer une “super lune” lorsqu’il y a concomitance de deux phénomènes astronomiques, c’est à dire lorsque la phase de pleine lune tombe presque au moment où l'astre, dont l'orbite est elliptique, est au plus près de la Terre. Elle nous apparaît donc plus grande et plus brillante que la normale. Plus proche, plus grosse et plus lumineuse, cette super lune sera ce lundi soir la star de la voûte céleste, offrant un spectacle inédit depuis près de 70 ans. La Lune atteindra son périgée, son point le plus proche de la Terre, à 11H22 GMT et sera pleine à 13H52 GMT. Elle sera visible, une fois la nuit tombée, partout dans le monde. Cette super lune sera particulièrement exceptionnelle car elle sera doublé d'un effet que l'on appelle “l'illusion lunaire”, llusion d'optique causée par la réfraction atmosphérique, qui fait apparaître le satellite de la Terre plus gros lorsqu’il est près près de l'horizon que lorsqu'il se trouve haut dans le ciel. De plus, le système Terre-Lune sera proche du moment de l'année où il est le plus proche du Soleil. Ainsi, la Lune recevra plus de lumière du soleil que d'habitude, ce qui va également augmenter sa luminosité apparente.
CAAG Club des astronomes amateurs de la Gaspésie
English

Les oppositions

Les planètes inférieures et les planètes supérieures sont les planètes du Système solaire dont l'orbite est respectivement plus petite ou plus grande que celle de la Terre. Une planète supérieure est dit être à l’opposition, quand elle se trouve alignée en ligne droite avec le Soleil et la Terre où la Terre se trouve entre les deux. Ainsi c’est lors de l’opposition que les planètes supérieures se trouvent le plus près de la Terre et qui apparaissenet le plus visible. No 1: L’opposition de Jupiter et de Saturne (2 et 10 août) Saturne sera en opposition le 2 août et Jupiter le 20 août. Ainsi, les deux géantes gazeuses seront à l’opposition au plus près de la Terre en l’espace de seulement trois semaines. Les planètes Jupiter et saturne s’élèveront à l’est, atteindront leur point culminant dans le ciel vers minuit et se coucheront à l’ouest à l’aube. le mois d’août est le meilleur moment cette année pour photographier les planètes, car elles apparaissent les plus brillantes et les plus en opposition.

L’exploration spatiale et l’ISS

No 1: Le rover martien de la Nasa, Perseverance, se posera sur le sol de Mars le 18 février. No 2: Le télescope spatial James Webb devrait enfin être lancé vers la fin octobre. No 3: La station spatiale internationale ISS. Il est difficile de prévoir avec assez d’avance la position de la station spatiale parce qu’on ajuste toujours un peu sa trajectoire. La station est bien visible avec une bonne paire de jumelles. Il est possible de suivre la trajectoire de la station spatiale grâce au site Spot the Station (en anglais). Un autre site nommé Heavens Above, nous permet de savoir quels satellites survolent la région de Percé en Gaspésie.

Les éclipes de Soleil

Une éclipse solaire se produit lorsque la Lune s’interpose entre le Soleil et la Terre. ATTENTION! N’essayez pas de regarder une éclipse solaire (même partielle) à l’œil nu, ou à travers une paire de jumelles ou un télescope sans filtre solaire, vous pourriez endommager vos yeux de façon irréversible. No 1: Éclipse annulaire solaire (10 Juin). Elle sera visible sur certaines parties du Canada, du Groenland, de la Russie, de l’Europe et des États-Unis. De tous ces endroits, seuls le nord du Canada, de la Russie et le Groenland pourront observer “l’anneau de feu”. Ailleurs, une éclipse partielle avec un croissant de feu sera visible. Cette éclipse durera plus de cinq heures. No 2: Une éclipse solaire totale (4 décembre). Elle durera plus de quatre heures. Malheureusement, elle ne sera visible que depuis l’Antarctique.

Les occultations

Le terme occultation est surtout utilisé lorsque la lune passe devant une étoile ou une planète tel que vue de la Terre. Comme la lune se trouve plus près de la Terre que les autres planètes, sa position dans le ciel varie de quelques degrés pour les observateurs à différents endroits sur la Terre. No 1: Occultation lunaire de Mars (17 avril) Mars disparaîtra derrière la lune, comme on le voit dans certaines parties du monde, l’occultation est un événement astronomique qui se produit lorsqu’un objet est caché par un autre objet qui passe entre elle et l’observateur. L’occultation sera surtout visible à partir de certaines parties de l’Asie. La phase lunaire aura cinq jours et la planète rouge disparaîtra derrière le côté sombre et réapparaîtra derrière le côté illuminé de la Lune. No 2: L’occultation lunaire de Vénus (8 novembre). La Lune passera alors devant Vénus créant ainsi une occultation lunaire visible depuis certaines parties de l’Asie de l’Est. La phase de la Lune aura alors trois jours. On peut trouver Vénus dans la constellation du Sagittaire à mesure que le ciel du crépuscule s’estompe. L’occultation se déroulera dans la direction ouest, environ trois heures après le coucher du soleil. En novembre, Vénus nous éblouira comme une étoile du soir d’une magnitude de moins 4,5, ce sera l’objet le plus brillant dans le ciel nocturne après la lune.